Connectez-vous S'inscrire
ROCKAWA
Rédigé le Vendredi 24 Février 2017 à 19:17 modifié le Vendredi 24 Février 2017

Un biopic sur le batteur éphémère des Beatles


Resté un illustre inconnu pour le grand public, Jimmy Nicol est l'un des rares à pouvoir se targuer d'avoir fait partie du plus grand groupe de l'Histoire : les Beatles. En remplaçant Ringo Starr pendant 13 jours, il allait laisser son nom dans la marge de leur légendaire saga. Fasciné par cette histoire, Alex Orbison, le fils de Roy, entend lui rendre hommage au travers d'un biopic.


Le fils de Roy Orbison qui s'intéresse à la trajectoire d'un Beatle oublié... Alex Orbison, fils du chanteur, vient de faire l'acquisition des droits du livre de Jim Berkenstadt paru en 2013, "The Beatle who vanished" avec l'attention affichée de porter cette histoire sur grand écran au travers d'un biopic.

En 1964, alors que les Beatles - qui ont résisté à toutes les conditions et les maladies depuis leurs débuts, en particulier à Hambourg, doivent faire face à la défection de l'un d'eux alors qu'ils sont en pleine tournée mondiale. Ringo Starr doit en effet se faire opérer des amygdales. Pas question pour autant d'annuler les dates, l'enjeu financier étant trop important. Il est donc remplacé par un improbable batteur a participé à un disque-tribute aux Beatles : Jimmy Nicol, recruté par George Martin lui-même. L'épisode ne durera que le temps de la convalescence, 13 jours, soit 10 concerts et une apparition télé. Sa jovialité et son envie de bien faire seront louées par les musiciens qui lui réserveront un clin d'œil avec la chanson 'Getting Better', dont le titre rappelle ce que disait constamment Nicol quand on lui demandait si ça allait.

Alex Orbison promet qu'il s'attachera à retracer la vie du batteur au-delà de ce seul épisode, central toutefois dans sa carrière.

Crédit photo : nationaal archif.





Lu 421 fois



Facebook
Newsletter
Facebook
Twitter
Google+
Rss